God Save The Kouign
Foire aux questions

Infos pratiques

Venir au festival

Vous auriez une carte ?

 Mais oui !!

Non une carte pour savoir situer Penmarc'h et le Festival ?

Là !

Ah c'est loin, mais ça doit être beau !

Voui !

Plus d’images et d’informations sur  :https://www.destination-paysbigouden.com/penmarc-h

 

 

Sans être pénible, peut-etre un plan du Festival ?

Parce que c’est toi !

Restauration

Que pourrais-je manger sur le site (à part des kouigns) ?

Le site ne sera pas que pourvu de boissons houblonnées malheureusement. Vous pourrez y manger et vous restaurer avec un large choix de foodtrucks (la célèbre Mémé Patate, des fish & chips, du vietnamien et autres plats préparés avec amour) et nous avons pensé à tout car pas de festival en Bretagne dans un stade de foot sans notre spécialité culinaire : les Merguez ou saucisses  – Frites essentielles et imbattables au niveau qualité – prix.

Et bien sûr vous pourrez déguster nos Kouigns bigoudènes, dont la recette est secrètement gardée de mère en fille. De plus, les bénéfices des stands de Kouign sont reversés en totalité aux associations partenaires.

Moyens de paiement

A Penmarc'h le Kouign a-t-il remplacé l'euro ?

Alors bonne question, enfin une.

Non, notre monnaie locale, le Kouign, n’a pas encore remplacé l’Euro. Vous pourrez donc payer en Euros (CB, ou téléphone, voire en espèces) dans les stands de restauration. Par contre dans les 3 bars présents sur le festival, deux solutions de paiement s’offriront à vous :

  • Soit en CB ou sans contact
  • soit en Kouign (en ayant changé vos espèces à l’entrée du site dans nos modules cashless).

Le Kouign vaudra désormais 1 € au lieu 1.25 € pour des facilités de paiement et parce qu’ici on est marins pas mathématiciens.

 

Camping

Y a-t-il des campings sympas sur votre commune ?

  • Le camping officiel du festival est gratuit et accessible à tous les festivaliers. Il est situé sur le stade Pierre Boënnec à Penmarc’h.

Accès et ouverture dès le vendredi 21 juin à midi jusqu’au dimanche 23 juin en soirée. Il n’y a pas de réservation.

Les porteurs de billets 1 journée pourront accéder au camping le jour correspondant à leur billet. Le camping officiel est gratuit, vous pouvez y trouver des sanitaires et des commodités pour assurer tout votre confort : toilettes sèches, points d’eau, douches, et plate-forme de traitement des déchets.

Lorsque vous circulez dans les allées du camping, n’oubliez pas de respecter le sommeil des festivaliers et pensez également à trier vos déchets. Surtout, laissez votre campement bien propre après votre départ, nous comptons sur votre civisme pour nous aider à rendre un site impeccable après le festival !

Pensez à réserver car nombre de ces campings étaient complets lors de la dernière édition !

  • Par ailleurs, Penmarc’h détient, avec 39% de résidences secondaires, le record de location Air bnb sur le pays bigouden ! Vous y trouverez certainement de quoi loger pendant ces 2 jours inoubliables.
Copinage : il ne se situe pas à Penmarc’h mais un bon copain a un camping à Lesconil (camping des dunes), c’est à 15 mn en voiture mais en footing le long de la plage vous y êtes en 60 mn selon votre forme du moment…

 

Bonus

On va vous confier quelque chose...

Et bien voici la recette de la fameuse Kouign …. bigoudène !

 

Attention ne pas confondre avec le Kouign Amann qui lui est une une pâtisserie, la Kouign elle est une sorte de petite crêpe gonflée !

Ingrédients pour 4 gourmands :

  • 400 g de farine
  • 150 g de sucre en poudre
  • 400 ml de lait entier
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 3 œufs frais
  • 1 sachet levure de boulangerie
  • 1 noisette de beurre demi-sel car ici on est Bretons

Préparation :

  • 15 min de préparation avec amour
  • 3 h de repos pour la pâte, timing parfait pour l’apéro
  • 20 min de cuisson pour les faire bronzer
  1. Commencez par confectionner la pâte à kouign. Faites chauffer doucement 50 ml de lait dans une petite casserole, sans le faire bouillir. Faites-le tiédir puis délayez-y la levure de boulangerie. Laissez reposer une dizaine de minutes .
  2. Dans un saladier, versez la farine et le sucre en poudre. Mélangez à l’aide d’une cuillère en bois puis creusez un puits au centre. Cassez les œufs et incorporez-les un à un au mélange de farine et de sucre. Versez peu à peu le restant de lait en remuant bien pour éviter la formation de grumeaux. Vous pouvez utiliser un fouet pour faciliter la tâche. Ajoutez alors la levure de boulangerie délayée. Remuez jusqu’à obtenir une pâte un peu épaisse et bien homogène. Laissez reposer au moins 2 heures dans un récipient suffisamment grand car la pâte va monter.
  3. Lorsque la pâte a suffisamment levé, faites cuire les kouigns bigoudens. Faites fondre la noisette de beurre sur un billig ou une poêle à fond plat. Lorsqu’elle est bien chaude, déposez-y une louche de pâte et faites cuire à feu moyen. Des bulles vont se former sur le dessus du pancake breton. Retournez-le puis prolongez la cuisson de 1 à 2 minutes sur l’autre face. Décollez la kouign bigoudène à l’aide d’une spatule et réservez-le sur une assiette. Couvrez de papier aluminium. Procédez de la même manière jusqu’à épuisement de la pâte. Dégustez les kouigns bigoudens légèrement tiédis.

Astuce :

Vous pouvez servir vos kouign bigouden seuls ou bien les accompagner de lamelles de pommes poêlées avec un peu de sucre en poudre pour une véritable escapade en Bretagne

A vos Billig !